Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je tiens à remercier la maison d’édition pour ce premier envoi. J’étais impatient de le lire et comme dit dans le résumé, on ne peut pas lâcher ce roman avant d’atteindre les dernières pages. Vous aurez donc compris que j’ai aimé la lecture de ce livre et encore plus, c’est un vrai coup de cœur. Je vous invite à découvrir ce que j’ai apprécié dans ce pavé littéraire.
            Tout d’abord, nous avons un nombre impressionnant de personnages. Cela pourrait décourager beaucoup d’entre vous et même-moi si on me l’avait dit mais j’ai été très étonné. Je ne me suis pas perdu entre les noms des personnages. Je n’ai même pas dû prendre un pense-bête pour me rappeler de tous les personnages. Il faut aussi souligner que les personnages sont tous différents, ils ont tous un caractère qui ne ressemble pas à celui des autres, passant de l’alcoolique à la végétarienne et faisant un détour par l’amoureux violent. De par les différences entre les personnages, nous ne savons pas nous tromper dans l’identité des protagonistes de l’histoire. Je dis souvent que plus il y ‘a de personnages dans l’histoire, plus l’auteur doit avoir de talent pour ne pas laisser un d’eux sur le côté et ne pas rendre la lecture compliquée. Je peux affirmer sans aucun doute que Morgan Caine a un talent fou pour cela. C’est un peu comme si un scientifique devait expliquer le processus du SIDA dans l’organisme humain a des enfants. Il y’en a qui vont oublier qu’il n’est pas avec des congénères et va utiliser des termes scientifiques et l’enfant ne va rien comprendre. Certains auteurs restent dans leur monde, les personnages, ils les connaissent mais ils ne se rendent pas compte qu’en tant que lecteurs, nous ne savons rien des personnages et que nous sommes vite perdus. Cela arrive plus fréquemment que ce que l’on pense. Nous avons certains scientifiques qui vont analyser le public et vont tenter d’expliquer cela de manière plus simple, en utilisant des mots plus simples et la plupart des enfants comprendront ce qu’est le SIDA. Il y’en aura toujours un qui ne comprendra rien mais c’est à cause de son inattention. En parallèle, des auteurs prennent en compte qu’ils ne racontent pas une histoire dans leur tête mais qu’ils écrivent un récit pour leurs lecteurs et du coup, nous comprenons et savons identifier facilement les protagonistes de l’histoire. Par cette petite mise en situation, je viens aussi de dire que l’auteur connaît sa matière qui est la littérature (comme le scientifique qui connaît la science) et qu’elle sait s’exprimer de manière très compréhensive au lecteur.
            Ensuite, j’ai été époustouflé devant cette myriade de détails. J’ai toujours été du genre rapide, à vouloir un maximum de rebondissements mais il arrive que pour certains livres, je devienne plus friand de détails et cela est arrivé pour ce roman. Nous pouvons donc déjà déduire que l’auteure a un certain talent car elle a su changer mon style de lecture. Je déteste les détails qui ne servent un rien. Je ne lirai donc jamais un roman naturaliste où les détails sont trop abondants et inutiles. Je n’ai pas envie de lire un roman où plusieurs pages décrivent, par exemple, une table en bois. Quand je dis que j’aime les détails, ce sont les détails sur la psychologie des personnages et ici, je joue le rôle de l’affamé devant un buffet rempli de nourriture. Je n’arrête pas de me régaler et de dévorer ce que je mets sur mon assiette. Je n’arrête pas de tourner page après page pour savourer les détails succulents qui nous donnent plein d’informations sur les personnages. Cette multitude de détails jouent un rôle dans les différences entre les personnages. Grâce à la plume et au talent de l’écrivaine, nous connaissons parfaitement les personnages ou nous avons plutôt l’illusion de les connaître parfaitement. L’auteure arrive aussi à donner certains détails sur les scènes de crimes, les investigations sans en dévoiler de trop. C’est un peu comme si elle était aussi une affamée devant le buffet et qu’elle sait, qu’à un moment donné, elle doit arrêter de manger sinon elle risque de rendre tout ce qu’elle vient d’engouffrer. Ce roman nous donne des détails sans jamais errer dans l’ennui du lecteur mais toujours dans son plaisir.
            Pour terminer, nous avons des rebondissements plus qu’inattendus enveloppés dans un tissu noir de suspense. Malgré les détails, nous avons une histoire très fluide et cela est encore un plus pour le roman. Cette histoire est drapée dans un tissu sombre de suspense pour que le lecteur ne devine pas le fin mot de l’histoire. Ainsi, nous errons dans ce récit et quand nous croyons être sur le bon chemin, le chemin de la fin, celui-ci se ramifie ou un obstacle nous oblige à faire un détour. L’auteure a une habilité des plus impressionnantes pour tromper les propres personnages de son livre et ses lecteurs. Quand nous croyons comprendre, alors que nous essayons de rassembler les dernières pièces du puzzle, d’autres se rajoutent et les pièces assemblées volent en éclats. Morgan Caine, par l’intermédiaire de son roman, manipule le lecteur (et bien entendu les personnages) pour leur faire prendre les mauvais sentiers. Nous comprendrons l’intégralité de l’histoire seulement quand elle l’aura décidé. Nous ne sommes qu’un pantin entre ses mains expertes, entre ses lignes diaboliquement prenantes et manipulatrices. Nous sommes pris dans un engrenage des plus fous, nous sommes trimbalés dans un complexe système que l’auteure contrôle parfaitement, un système qui va nous faire prendre des détours, des mauvais sentiers, des marécages pour ensuite nous jeter au sol, au point final. Sauf que nous ne sommes pas dégoûtés, nous ne pouvons qu’apprécier le talent et la manipulation de l’auteure. Elle est une magicienne qui sous cette cape d’ombre nous cache un bijou de littérature. Je ne pouvais qu’apprécier.
            En conclusion, je recommande la lecture de ce roman qui est un vrai coup de cœur. L’auteure, qui est encore peu connue, devrait se faire une place parmi les plus grands. Je ne peux que remercier encore une fois la maison d’édition pour cet envoi fabuleux. Sur ce, j’entame directement le deuxième tome.
................
Par http://leslecturesdekevin.blogspot.be
Quiconque te fera du mal - Morgan Caine
Tag(s) : #CHRONIQUES DE LIVRES, #Morgan Caine, #Quiconque te fera du mal, #Quiconque te fera du mal - Morgan Caine

Partager cet article