Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le dédale du passé de James Scudamore

Jasper Scriven habite Wreaking, un hôpital psychiatrique désaffecté sur la côte sud de l’Angleterre. Il erre dans les bâtiments vides dont il cherche à capturer les souvenirs et les consigne sur des feuilles volantes qu’il envoie chaque semaine à sa fille Cleo.

Cleo est monteuse pour une chaîne d’informations à Londres, l’actualité est sa matière, un présent envahissant qui la maintient à l’écart des traumas et des démons du passé.

À quelques pas pourtant, chaque soir, Roland, un géant au grand coeur et ami d’enfance, la surveille. Ces héros solitaires sont liés par un terrible accident qui s’est joué il y a bien longtemps dans l’enceinte de Wreaking, un drame qui les hante et dont ils cherchent à se libérer. Mais pour cela, il leur faut regarder le passé en face. Une histoire d’amour et de folie ordinaire, glaçante et envoûtante.

le dédale du passé.jpeg

Comme un Américain de Karim Dimechkie

Max grandit seul avec son père, Rasheed Boulos, sur Marion Street, un quartier à la mixité plutôt joyeuse, entre les affables Yang, une séduisante médecin camerounaise et Coach Tim, l’ami pilier. Amateur de baseball et de burgers, Rasheed refuse de se laisser définir par quelque endroit lointain, parce que « quand on est en Amérique, on est américain ».

Il a effacé son passé de manière si radicale que Max ne pense jamais à l’interroger. De sa mère, il ne sait rien, sinon qu’elle a été assassinée par des cambrioleurs à Beyrouth, avant leur fuite vers les États-Unis.

À 17 ans, Max apprend que son père lui a menti, son arbre généalogique n’a pas été complètement déraciné. Cette révélation bouleverse l’univers du garçon qui n’a d’autre choix que de partir pour Beyrouth, la ville des origines, en quête de sa vérité.

comme un américain.jpeg

Les flamboyants d'Abidjan de Vincent Hein

« Nous vivions, mes parents, ma soeur et moi, dans une maison blanche au sud d’Abidjan. Le quartier était connu pour être l’un des plus animés de la ville. La villa n’avait pas de volets mais des grilles d’hacienda protégeaient ses fenêtres. L’intérieur était continuellement rafraîchi par d’imposants climatiseurs. Dehors c’était un jardin tropical. Ici et là, avaient été plantés quelques bananiers, un caoutchouc luisant duquel tombait le cri d’oiseaux exaltés, des manguiers, un flamboyant et un papayer solide, avec ses feuilles en forme d’étoiles. Une haie d’hibiscus, d’impatiens de Zanzibar et de becs de perroquets nous servait de clôture et nous isolait de la vie africaine. »

Cette vie, l’enfant de huit ans la découvrira à travers les paysages et les saisons ; le bouillonnement des rues ; l’affection d’un couple de domestiques au service de sa famille ; l’humour et les drames, qui marqueront ses jeunes années.

les flamboyants d'abidjan.jpeg

Mon bonheur aux éditions stock !!!
Mon bonheur aux éditions stock !!!
Mon bonheur aux éditions stock !!!
Mon bonheur aux éditions stock !!!
Tag(s) : #Comme un Américain de Karim Dimechkie, #Le dédale du passé de James Scudamore, #Les flamboyants d'Abidjan de Vincent Hein, #Livres à paraître, #Mon bonheur aux éditions stock

Partager cet article