Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Madame X - Jasinda Wilder

Engagée pour métamorphoser les fils incultes et superficiels de riches et puissants hommes d'affaires, Madame X est à la pointe du raffinement et de la culture. D'un seul regard, elle peut vous détruire ou faire de vous un roi. Mais derrière cette assurance sophistiquée, Madame X est une femme à la dérive. Sans mémoire et sans passé, elle est sous l'emprise d'un homme séduisant qui prétend posséder son corps...
et son âme. Elle le craint et le désire à la fois. Il est tout ce qu'elle connaît. Et même si les murs de son penthouse qui surplombe Manhattan la rassurent, c'est une prison dorée dont elle rêve de s'échapper...
 
 
Ce qui se passe à Cuba reste à Cuba ! de Amélie Dubois
Ce qui se passe à Cuba reste à Cuba, Une lecture légère et idéale pour l'été ! Ayant remporté un prix de façon pour le moins discutable, les trois enseignantes qui ont vécu ensemble des séjours à oublier au Mexique puis à Québec s'envolent cette fois vers Varadero pour y célébrer le Nouvel An. Bien décidés à ne pas reproduire les erreurs du passé, les membres de notre trio infernal se promettent d'adopter un comportement exemplaire à tous les niveaux. Ce voyage, un peu plus long que prévu, sera à des années-lumière de ce que Caroline, Vicky et Katia avaient en tête... Que ce soit en excursion à La Havane ou à bord d'un catamaran, c'est dans une ambiance cubaine bien typique que l'univers s'acharnera à leur faire payer certains écarts du passé. Les folles péripéties qui se succéderont, au cours desquelles les vérités se révéleront au compte-gouttes, illustreront bien que la naïveté peut être lourde de conséquences... Et surtout, qu'apprendre de ses erreurs n'est pas donné à tout le monde ! Nos grandes voyageuses sortiront-elles indemnes de la petite île tropicale ? Reste à voir ce qu INTERPOL en décidera... Chose certaine, elles espéreront de tout coeur que ce qui ce sera passé à Cuba RESTERA À CUBA !
 

Le monde est mon pays - André Brugiroux

 
Contes et légendes du Burkina-Faso
Souvent proches de mythes, les contes sénoufo nous racontent comment les humains ont appris à dominer les animaux ; d'où vient le pouvoir des chasseurs ; comment les premiers paysans ont commencé à faire des sacrifices dans les champs et pourquoi les hommes permettent aux sorciers de vivre dans les villages. Ces contes, forts et sans concessions, sont en même temps toujours teintés d'humour, voire même de crudité, ponctués de chants.
Ils véhiculent une grande vitalité et une profonde humanité. La première édition du recueil a connu un grand succès a été épuisée depuis quelques années. Les lecteurs ont été séduits par l'originalité des textes et la qualité des commentaires.
 
L'autre - Marta Rojals
En décrivant, à l'époque des Indignados, la vie quotidienne d'un couple de Barcelonais trentenaires, Marta Rojals fait le portrait saisissant d'une génération d'adultes frappée de plein fouet par la crise économique et qui, habituée à vivre sans contrainte, hésite entre résignation et indignation. Lorsque Manel, son compagnon, est licencié par son journal, Anna prend les choses en mains et, comme Cati, sa patronne, sue sang et eau pour honorer les contrats décrochés.
Mais si Anna se bat pour mettre son couple à l'abri, elle ne renonce pas pour autant à vivre. Et quand elle tombe amoureuse du tout jeune Teo, elle se jette dans cette passion avec une fougue qui étonne chez cette femme réservée jusqu'à la froideur. La complexité du personnage — sa rigidité, ses angoisses et ses phobies — reste entière jusqu'au surprenant renversement final. Thriller psychologique, L'Autre est un roman criant de modernité, à la langue rafraîchissante et acérée, qui brasse les thèmes de la crise économique, de la maternité, de la sexualité, de l'isolement et des réseaux sociaux, de l'aveuglement du désir, sans jamais perdre de vue son centre névralgique : la figure d'Anna, omniprésente, addictive.
 
La vie commence vendredi - Ioana Parvulescu
Vendredi 19 décembre 1897 : on retrouve un homme évanoui dans la neige, dans une forêt aux environs de Bucarest. Il est habillé bizarrement, ne porte pas la barbe, s'exprime d'une drôle de façon ; lui-même reconnaît ce monde tout en se sentant étranger. Tout Bucarest est en ébullition : est-ce Jack l'Eventreur, à la Une de tous les journaux, un voleur d'icônes, un Martien, un vrai faussaire ou un faux journaliste ? Monsieur Boerescu, chef de la police, est sur le coup.
Pour le tenir à l'oeil, il fait engager l'inconnu au journal Universul, où Dan Cretu (tel est son nom) se révèle décidément compétent. Le talent de la narratrice nous entraîne dans le siècle de la joie de vivre, où l'on croyait aux progrès de la science et à l'avenir. Grâce à Ioana Pârvulescu, nous entrons tout naturellement dans l'intimité des personnages : le bon Dr Margulis, qui reçoit gratuitement les plus démunis dans son cabinet derrière le Théâtre National ; sa fille Iulia, plongée dans la lecture de Vanity Fair, avide de vivre et d'aimer, qui se livre dans son journal intime ; Nicu, ami dévoué du jeune fils Jacques Margulis, commissionnaire pour le journal Universul, Gavroche roumain connaissant comme sa poche les rues cossues comme les faubourgs populaires de Bucarest.
Nous visitons aussi les bureaux des grands journaux, bruissant des échos du monde d'alors, avec ses scandales et ses affaires : le milieu où évoluera notre journaliste tombé du ciel, avant d'être adopté par la crème de Bucarest. Historique, fantastique, policier, sentimental, l'auteur tire habilement tous ces fils, nous offrant un roman pétillant et enlevé.
 
La zone - Markiyan Kamys
La Zone est mon lieu de détente. Elle remplace la mer, les Carpates, les terrils, la Turquie enduite de mojito frais et parsemée de putes bronzées. Une vingtaine de fois par an, j'y pars en visiteur clandestin. Je suis un stalker, un piéton, un passant, un idiot, appelez-moi comme vous voulez. On ne me remarque pas, mais je suis là. J'existe, un peu comme le rayonnement ionisant. Je prépare mon sac à dos, je passe sous les barbelés puis je disparais dans la profondeur noire des forêts de Polésie, dans les trouées et les odeurs de pin.
Je me fonds dans ces épaisseurs étourdissantes et personne jamais ne pourra m'y débusquer." Markiyan Kamysh est un jeune Ukrainien, aventurier et journaliste. Né en 1988 deux ans après la catastrophe, il appartient à la "génération Tchernobyl". Pour lui comme pour ses camarades d'errance, la Zone - cette Zone d'exclusion nucléaire où toute présence humaine est interdite sur un rayon de 30 kilomètres autour de la centrale - est devenue "une terre de paix, figée et hors du temps".

Depuis 2010, Markiyan Kamysh a passé plus de deux cents jours à explorer la Zone, "à renifler et toucher chaque débris de cette poubelle, chaque fragment du passé". Il connaît les lieux comme sa poche et nous embarque à la découverte de "l'endroit le plus exotique du monde

 
Mes petits bijoux du moment
Mes petits bijoux du moment
Mes petits bijoux du moment
Mes petits bijoux du moment
Mes petits bijoux du moment
Mes petits bijoux du moment
Mes petits bijoux du moment
Mes petits bijoux du moment
Tag(s) : #Livres à paraître, #Mes petits bijoux du moment

Partager cet article