Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 « Avec la mort en tenue de bataille » de José Alvarez

« Avec la mort en tenue de bataille » de José Alvarez

Il est bien, je dirais même bon, très bon. Les phrases sont courtes, faciles de compréhension. L’histoire est belle et le livre est accessible à tous !

L’un des points forts de cette œuvre se trouve dans l’organisation des mots, son choix et la manière de les placer. Les propos ne sont pas dogmatiques, il y a toujours une nuance. Parfois, en fin de phrase, qui pourtant débutait avec un ton affirmatif, on retrouve un point d’interrogation, ce qui permet de tenir le lecteur en haleine, de donner à réfléchir et de briser l’ennui :

« Leopoldo se tourne et se retourne dans son lit. Impossible de se rendormir. Il tend le bras vers la table de chevet, allume la lampe – à peine une lueur de veilleuse qui caresse les murs de la cabine.

Il ne se sent pas en paix, mais ne l’a-t-il jamais été ? Pourtant un grand calme l’envahit. Pas un muscle, pas un cil ne tressaillent. Trois heures. Il ferme les yeux. Sa tête roule sur l’oreiller, il s’y enfouit, perdu. À quoi bon essayer de dormir ? Autant se lever, pas de sommeil réparateur à l’horizon de la nuit. »

Comme je le disais, c’est un livre sympa, bien écrit, touchant. Pour en savoir plus, je vous invite à vous le procurer…

 

Extraits :

« La soif du sang était la plus forte, la théâtralisation sadique de la mort drainait les foules avides. La masse en furie ne révèle-t-elle pas toujours le pire de l'humanité ? »

« Elle était désormais prisonnière de cet homme qui ne l’avait pas conquise par les mots, mais par son charme obscur. »

Résumé :

Lorsqu’éclate la guerre d’Espagne, Inès, respectable mère de famille mariée à un capitaine au long cours retenu à Buenos Aires, se retrouve sans nouvelles de ses cinq enfants qu’elle avait cru mettre à l’abri en les envoyant en France. Confrontée à la trahison de son confident de toujours, le père Alfonso, sa nature profonde se révèle avec toute la fougue qui est la sienne. Avec la complicité d’un médecin pour lequel elle nourrit une attirance grandissante, elle se jette à corps perdu sur les traces de ses enfants dans le maelström sanglant de la lutte fratricide qui déchire son pays.


La belle Inès se métamorphose peu à peu en combattante intrépide. Faisant fi des jeux de pouvoir exacerbés entre les différentes factions politiques, elle prend goût à sa liberté nouvelle et se découvre femme aimante... parente ibérique de la Princesse de Clèves, ardente et vertueuse, doublement foudroyée par le remords et le devoir dans son étincelante trajectoire.

 

L’auteur :

Né en 1947, José Alvarez est éditeur d'art, directeur depuis 1979 des Editions du Regard spécialisées en art, arts décoratifs et architecture. Lui-même est commissaire d'exposition (Anselm Kiefer au Grand Palais) et auteur de plusieurs ouvrages sur l'art. Avec la mort en tenue de bataille est son deuxième roman

 

 

Partager cet article