Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Que c'est bon de retrouver ses vieilles chaussettes que l'on enfile avec le vieux pull. C'est comme ça, pour moi, retrouver Bosh et ses manières et ses récriminations et ses attitudes. Mais attention, on vieillit.

Ce n'est pas rien le 20e volet des enquêtes de Harry Bosh . Le dernier ? Hum...

Bosh est encore bien là, aux affaires non résolues, avec une jeune recrue, héroïne malgré elle, et tous les deux devront bosser sur une "vieille/nouvelle" affaire. Harry doit transmettre à Lucy, la recrue de son département, les façons de faire (oui les siennes) , son savoir, ses compétences car la porte de la retraite est toute grande ouverte pour Bosh. Il forme la relève.

Mais Lucy, en plus de cette "vieille/nouvelle" affaire du meurtre d'un musicien à Mariachi Plaza, a tout autre chose en tête: élucider l'incendie criminel commis il y a 20 ans, jamais résolu, dans la garderie qu'elle fréquentait enfant. Évidemment, Bosh s'en mêlera.

Encore ici Connelly maitrise le style qui reste assez convenu mais ça, on le sait. Par contre, Bosh change. Il m'a semblé moins bourru, plus retenu, plus affable, même concilant et prévenant. Il est presque devenu un gentil. Vrai, il veillit. Vivre avec une adolescente, lui parler, la regarder grandir et évoluer, ça nous ramollit les principes semble-t-il. Mariachi Plaza nous donne l'impression que c'est la dernière fois que Bosh passe les portes du LAPD. Même si tout n'est pas réglé. Il revoit d'anciennes connaissances, se souvient de ses vieux partenaires ou relations. J'y ai senti un peu de nostalgie. Saluons cette belle connivence entre Connelly et Bosh ! Mais vraiment ? La dernière fois au LAPD? Un leurre ?

À suivre....

Mariachi Plaza de Michael Connelly
Tag(s) : #Vu sur le net

Partager cet article