Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Découvrir l'univers d'écriture de Jim Fergus relève du plaisir à l'état pur La vengeance des mères m'a permis d'y pénétrer, dire que j'en sors conquise ne vous surprendra sûrement pas. Suite de mille femmes blanches ce roman peut sans difficultés être lu indépendamment . 


C'est courant mars 1876 que la cavalerie américaine attaque le camp d'hiver de Little Wolf . Un véritable carnage! Les Cheyennes sont exterminés, hommes, femmes et enfants, sans aucune pitié . Réussissant à s'échapper certains vont réussir à rejoindre le camp d'hiver des Lakotas . Leur chef Crazy Horse les accueille . Parmi ces rescapés des femmes blanches . Ce sont les premières épouses blanches envoyées dans les tribus indiennes en échange de chevaux donnés à la cavalerie. Parmi elles Margaret et Susie Kelly des jumelles irlandaises qui ont perdu leurs petites filles mortes de froid et ont décidé de se venger à n'importe quel prix . Elles seront bientôt rejointes par d'autres ,Molly McGill ,Lady Hall une aristocrate anglaise et sa servante Hanna Alford, Lulu Larue la petite française, Carolyn Metcalf, Astrid Nostergard la norvégienne, Maria Galvez la mexicaine . Toutes "recrutées " dans le cadre de ce programme Femmes blanches.


Seules richesses de Meggie, Susie et Molly les registres sur lesquels elles consignent leurs journaux . Ce sont ces journaux qui nous permettent de retracer cette année d'errance avec le Peuple avant le grand affrontement qui sera encore plus sanglant que prévu .


La plume de Jim Fergus vous entraîne, vous emporte dans la migration de ce peuple en mouvement perpétuel , mouvement inéluctable de fuite devant l'armée américaine qui a décidé son extermination.
Des figures de femmes extraordinaires, des personnages intemporels , une époustouflante histoire , un roman au plus près du réel .Bref un grand roman qui se lit sans reprendre haleine . Merci infiniment aux éditions du cherche midi et à Babélio pour cette splendide lecture

La Vengeance des mères de Jim Fergus
Tag(s) : #Vu sur le net

Partager cet article