Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce livre offert par mon père pour mon anniversaire, car il sait que les mots de Renaud m'ont toujours touchée, que je suis fan comme disent certains, bien que pour moi ce terme n'ait aucun sens, ou du moins aucune ressemblance avec ma façon d'être au monde et aux autres. Ce livre accompagne une place de concert à Bourg-en-Bresse, moment ultra compliqué pour moi (trop de monde, trop de bruits, trop d'interférences diverses et variées, trop de choses épuisantes pour ma pauvre carcasse de cinglée...), mais moment auquel je tiens à assister pour plusieurs raisons :
• j'ai eu peu l'occasion d'aller voir Renaud sur scène,    
• je tiens du fond du coeur à accompagner par ma modeste contribution son retour à son public d'inconditionnels, dont je suis, par respect pour l'homme tout simplement, puis par plaisir de « voir » ses mots, je dois l'avouer,
• et ce qui m'a le plus décidé, le fait de partager ce moment avec mon père : car j'ai découvert très tard qu'ils avaient la même année de naissance et des fêlures différentes mais si semblables en même temps. Eux qui appartiennent à cette génération qui a encore connu l'espoir et l'exaltation de se battre pour une cause, moi (née en 1975, c'est tout dire ! bien que je n'ai connu ses mots et chansons que quelques années plus tard par l'intermédiaire d'une amie de mes parents, un des très rares souvenirs de mon enfance) qui appartient à cette génération « poubelle » comme j'ai tendance à l'appeler dans mes plus sombres moments, génération écrasée par une honte et une culpabilité qui ne lui appartient pas, mais qui ne fait qu'aggraver sa propre culpabilité, et dont beaucoup (dont je fais partie) n'ont jamais eu d'autre courage que de se lever le matin en ne rêvant qu'au moment où ils retourneront se coucher le soir (j'exagère à peine).
 
Alors quand je lis cette culpabilité dans les mots de ce livre, et entre les lignes de sa vie, j'ai encore plus honte, et bien plus de respect, surtout, pour ce Monsieur dont j'admire le personnage public avec ses forces et ses faiblesses, et pour le Monsieur qu'il est dans sa vie privée et personnelle qui n'appartient qu'à lui et pourtant qui transparaît bien souvent dans ses textes.

Ce livre nous apprend peu de choses sur Renaud, et pourtant il dit tant de petits détails qui piquent les yeux et qui touchent droit au coeur. Petites miettes de vie, petits cailloux dans la chaussure, petites étincelles de lumière..., autant de bribes de pudique impudeur qui font tout le charme de l'auteur et du chanteur. C'est un livre qui fait autant de bien à son public qu'à l'homme qu'il est, je l'espère.

C'est un livre d'amour et de respect du chanteur pour son public. C'est une opinion toute personnelle, mais je pense qu'elle est partagée par beaucoup.

Comme un enfant perdu de Renaud Séchan
Tag(s) : #Vu sur le net, #Comme un enfant perdu de Renaud Séchan

Partager cet article