Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rentrée Littéraire aux éditions Belfond. Livres reçus - Première partie
Rentrée Littéraire aux éditions Belfond. Livres reçus - Première partie
Que se passe-t-il lorsque plus rien ne se passe ?
Plus aucun crime, plus de violence, plus de suicides, plus de crises cardiaques, de viols, de meurtres, d'accidents de voiture, d'agressions. Plus d'appels dans les commissariats, et les urgences des hôpitaux restent vides. La foule enthousiaste danse dans les rues, s'embrasse et scande : « Trêve éternelle ! » Pourtant, deux individus sont hantés par une question : la trêve va-t-elle durer, et si oui... jusqu'à quand ?
À travers le destin prodigieux de ses personnages, La Trêve nous fait vivre vingt-quatre heures aux États-Unis, dans la vie d'un pays transformé en... miracle ? conspiration mondiale ? terrain de jeu extraterrestre ?
Quelle que soit la réponse, Saïdeh Pakravan, l'auteur-monde, nous montre une réalité sans fard, peut-être éloignée de notre quotidien, mais qui est bel et bien la nôtre...
 
Née en Iran, franco-américaine, Saïdeh Pakravan est auteur de fiction, poète, essayiste et critique de film. Depuis plus de trente ans, elle partage sa vie entre Paris et Washington. De cet écrivain monde est né  Azadi, qui l'a enfin révélé au public français en 2015 et a été couronné par le prix de la Closerie des Lilas et le prix Marie-Claire. La Trêve est le deuxième roman de Saïdeh Pakravan à paraître en France et chez Belfond. 
Rentrée Littéraire aux éditions Belfond. Livres reçus - Première partie
Peau d'âme, noire neige, le petit poussé... Il était zéro fois... c'est ainsi que commencent Les contes défaits.
Peau d'âme, noire neige, le petit poussé... Il était zéro fois... c'est ainsi que commencent Les contes défaits.
L'histoire est celle d'un enfant et de l'adulte qu'il ne pourra pas devenir.
Je suis sans fondations. Ils m'ont bâti sur du néant. Je suis un locataire du vide, insondable et sans nom, qui m'empêche de mettre le mien. La page reste blanche car tout ce qui s'y inscrit s'évapore.
Sans rien dire jamais de ce qui ne se montre pas, loin de la honte et de la négation, Oscar Lalo convoque avec ses propres mots, pourtant universels, la langue sublime du silence...
Et c'est en écrivant l'indicible avec ce premier roman qu'il est entré de façon magistrale en littérature.
 
Oscar Lalo a passé sa vie à écrire : des plaidoiries, des cours de droit, des chansons, des scenarii. Quand est venu le moment d'écrire  Les Contes défaits, il n'y avait plus de mots disponibles. Alors il les a inventés, et il est devenu écrivain. 
Rentrée Littéraire aux éditions Belfond. Livres reçus - Première partie
Après Louise, son premier roman remarqué paru chez Léo Scheer en 2014, Julie Gouazé met, dans Les Corps de Lola, son style affûté au service du désir féminin...
Lola est une femme comme les autres. Que veut dire être une femme comme une autre ?
Qui pourrait se douter en regardant Lola qu'un feu violent couve au fond de ses tripes ?
Lola si douce, si compréhensive... C'est pourtant une rage ancestrale qui sort de Lola.
Elle est une. Elle est deux. Rouge et Bleue.
Les deux Lola enfermées dans un même corps.
Qui est-elle ? Celle qui se laisse bander les yeux, ou celle qui aime dormir dans des draps en coton ? Où est celle qui réunissait les deux ?
Ce que la tête de Lola interdit par morale, son corps l'exige par bravoure.
À travers la vie de Lola, la fille coupée en deux, l'héroïne partagée, tiraillée, Julie Gouazé nous offre un long chant du désir et du corps et, à l'image de sa belle Lola, transforme le glauque en poésie.
 
Julie Gouazé est née en 1977 à Lyon. Elle vit aujourd'hui à Paris. Après Louise (Léo Scheer, 2014), Les Corps de Lola est son deuxième roman. 
Rentrée Littéraire aux éditions Belfond. Livres reçus - Première partie
Roman de la vie contemporaine, Journée exceptionnelle du déclin de Samuel Cramer est aussi, et peut-être surtout, un roman d'amour, amour des femmes, de la poésie, de la vie dont il faut toujours être ivre.
Un roman d'amour fou.

 
Lui, c'est Samuel Cramer, l'Amiral, l'homme des grands voyages horizontaux et verticaux,
l'écrivain qui aime quand « ç'a de la gueule », l'observateur de son époque, de sa ville et de ses
contemporains. Un homme difficile et attachant.
Elles, ce sont ses femmes, celles qu'il aime ou qu'il déteste, celles dont il rêve et qui n'existent pas.
Eux, ce sont ses amis, ses poisons, Michel Houellebecq, Sibelius, Rimbaud, Duras, Melville,
Gary Cooper, Hölderlin, l'alcool, l'ennui, l'espoir, le désespoir, la provocation, la honte, l'ironie,
et tout ce qu'il ne saura jamais dire.
Ce matin-là, Samuel Cramer entame une journée qu'il espère exceptionnelle. Mais il semblerait
que le destin en ait décidé autrement.
Commence alors une drôle d'errance baudelairienne...
 
Agnès Michaux est écrivain et traductrice. Elle est l'auteur de nombreux romans, parmi lesquels  Je les chasserai jusqu'au bout du monde jusqu'à ce qu'ils en crèvent(Éditions 1, 1999), sélectionné pour le prix Interallié, Le Suaire (Calmann-Lévy, 2002), Zelda (Flammarion, 2006),  Le Témoin (Flammarion-J'ai lu, 2009),  Les Sentiments(Flammarion-J'ai lu, 2010). Après  Codex Botticelli (2015),  Journée exceptionnelle du déclin de Samuel Cramer est son deuxième roman à paraître chez Belfond. 
Tag(s) : #Rentrée Littéraire 2016, #littérature française

Partager cet article