Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La couleur des sentiments de Kathryn Stockett

 

Ca faisait très longtemps que je voulais lire ce livre. A sa parution, il m'avait tenté. Lorsqu'un film a été adapté, il m'avait tenté. J'ai donc mis ce livre dans ma PAL et je ne l'ai jamais sorti. Jusqu'à maintenant. C'est un peu par hasard qu'Olivorel et moi avons décidé de mettre en place cette lecture commune mais je ne le regrette absolument pas !... Alors, j'ai mis du temps à écrire ma chronique et je m'en excuse mais je ne sais pas pourquoi, j'ai du mal à me poser devant l'ordi pour alimenter mon blog ... Mais je n'arrête pas de lire pour autant ! Bref.

 

Chez les Blancs de Jackson, Mississippi, ce sont les Noires qui font le ménage, la cuisine, et qui s'occupent des enfants. On est en 1962, les lois raciales font autorité. En quarante ans de service, Aibileen a appris à tenir sa langue. L'insolente Minny, sa meilleure amie, vient tout juste de se faire renvoyer. Si les choses s'enveniment, elle devra chercher du travail dans une autre ville. Peut-être même s'exiler dans un autre Etat, comme Constantine, qu'on n'a plus revue ici depuis que, pour des raisons inavouables, les Phelan l'ont congédiée.

Mais Skeeter, la fille des Phelan, n'est pas comme les autres. de retour à Jackson au terme de ses études, elle s'acharne à découvrir pourquoi Constantine, qui l'a élevée avec amour pendant vingt-deux ans, est partie sans même laisser un mot.

Une jeune bourgeoise blanche et deux bonnes noires. Personne ne croirait à leur amitié; moins encore la toléreraient. Pourtant, poussées par une sourde envie de changer les choses, malgré la peur, elles vont unir leurs destins, et en grand secret écrire une histoire bouleversante.

 

Comment parvenir à exprimer tous les sentiments qui m'ont étreint pendant ma lecture ? Je vais essayer de ne pas être trop brouillon ... Nous faisons donc la connaissance de femmes de la communauté noire qui font le ménage et qui gardent les enfants chez les Blancs. Nous sommes au début des années 60 aux Etats-Unis. Nous découvrons Aibileen qui est un personnage que j'ai beaucoup aimé. Elle est solide, réfléchie mais aussi pétrie de sensibilité, peut-être un peu trop bonne patte au final. J'ai adoré la relation qu'elle instaure avec Mae Mobley, la petite fille dont elle a la charge au quotidien. C'est extrêmement touchant et bien écrit. C'est elle qui, la première, va parler à Skeeter ...

 

Et puis nous rencontrons justement Miss Skeeter dont l'ambition est de devenir un jour écrivain. Skeeter ne ressemble pas du tout à ses amies. Elle a de l'empathie pour les femmes qu'elle voit travailler dans les maisons des unes et des autres. Elle est sincèrement intéressée par leur mode de vie et je crois qu'elle est révoltée de la tournure que prennent certains événements. C'est un personnage hors du commun, en dehors du "moule" de la jeune femme blanche, dont je me suis sentie assez proche. Skeeter va proposer aux bonnes Noires de livrer leurs témoignages et ce non sans mal ...

 

Je ne peux pas parler de ce livre sans faire une jolie place à Minny la grande gueule ! Quel personnage haut en couleurs ! J'ai eu beaucoup de tendresse pour elle car elle n'a pas une vie facile entre son mari qui la bat et ses nombreux enfants (Minny s'est rendu compte que son mari ne lève pas la main sur elle lorsqu'elle est enceinte ...). Elle n'a pas la langue dans sa poche et ça la rend adorable. Elle se fait virer de toutes les maisons de Jackson mais, à force de non-dits et de cachotteries, elle finit par retrouver une place chez Celia (il me semble) et la relation entre elles finit par avoir, à mes yeux, un arrière-goût d'amitié ...

 

Comment oublier Miss Hilly ? Celle que l'on adore détester ! Cette fille, je crois que je passerai mon temps à la baffer si je la connaissais. Mais en même temps, elle a quelque chose qui fait qu'on a toujours envie de savoir quelles nouvelles horreurs elle va nous sortir. C'est l'archétype de la "pétasse blanche". Je la trouve détestable au plus haut point et pourtant ... Pourtant j'ai adoré la suivre pendant tout le livre.

 

Je sais que je ne fais que dresser une galerie de (jolis) portraits mais j'ai tellement envie de vous inciter à découvrir ce magnifique livre ... Je ne peux pas critiquer l'écriture de Kathryn Stockett, j'ai trouvé sa plume hyper agréable à lire. Je suis vraiment conquise par ce magnifique roman qui nous parle de ségrégation raciale avec tellement de délicatesse. C'est magnifique, ça se lit tout seul, c'est juste à découvrir.

 

Je n'en dirai pas plus : coup de coeur, coup de foudre !!

 

Tag(s) : #Vu sur le net

Partager cet article